Culture et patrimoine
Le village de Chulilla présente une structure médiévale, avec des rues étroites, irrégulières et resserrées, des montées spontanées et des places isolées, qui créent une image intéressante pour le visiteur. De plus, Chulilla présente des éléments élevés à la valeur du patrimoine et de la culture, que ne font qu’embellir la beauté de ce village de la Serranía.

Le village de Chulilla présente une structure médiévale, avec des rues étroites, irrégulières et resserrées, des montées spontanées et des places isolées, qui créent une image intéressante pour le visiteur. De plus, Chulilla présente des éléments élevés à la valeur du patrimoine et de la culture, que ne font qu’embellir la beauté de ce village de la Serranía.

Chulilla possède des peintures rupestres appartenant à la période mésolithique (3500-2000 avant JC). Situées dans le ravin de Falfiguera, elles furent découvertes à la fin de 1998. Après une première observation la frise se révèle comme une découverte d’intérêt extraordinaire par l’aspect et la quantité des représentations picturales. Les figures représentées sont de caractère zoomorphe et anthropomorphiste en différents groupes et positions. L’importance des découvertes est tant la scène trouvée n’a pas de similarités en Méditerranée.

Le village compte aussi des restes archéologiques que datent de l’âge de Bronze et de Fer, comme les villages ibériques de la montagne du château, La Talayuela, El Castellar, ..

Le Château fut déclaré comme Monument Historique et Artistique en 1981. Il s’agit d’un bâtiment d’architecture médiéval situé sur la partie haute du rocher sur lequel repose le village en forme d’amphithéâtre. Il constitue l’embryon du village non seulement car sur lui se situaient les populations de l’ère antique, mais aussi ses restes construits reflètent les monuments historiques du village, ainsi que le caractère singulier qui proportionne au village.

L’église paroissiale de Notre Dame des Anges fut construite dans les siècles XVI et XVII. De style baroque, l’église se construit sur l’ancienne mosquée du village. Durant la guerre civile elle fut utilisée comme cimetière. A l’intérieur, on trouve des œuvres de grandes valeurs, comme une statue de bois polychrome de la Vierge avec un enfant (s. XVI)et un tissu de la Vierge du Château avec un enfant (s. XVII). La Ermita de Santa Barbara se trouve à un kilomètre du village. Il s’agit d’un bâtiment primitivement gotique construit 1364 rénové en 1730 et récemment réhabilité. Elle se compose d’un seul vaisseau avec des pilastres, arc de point moyen et ogivales, avec voute de croisement. A l’intérieur on trouve la patronne du village.

A l’intérieur du casque urbain de Chulilla se trouve la Ermita San Josepe, une construction du XVIIème siècle dédiée à la bénédiction des animaux. Il s’agit de l’unique chapelle rurale qui se conserve dans le village parmi les nombreuses que se trouvaient éparpillées sur le territoire.

Chaque année, on célèbre trois fêtes principales à Chulilla. La Fête de La Enramá se déroulant durant le premier weekend de Mai et durant Pâques, commémorant l’arrivée du printemps par une partie des jeunes du village, spécialement par une partie des vrais protagoniste, los Mayorales y las Obreras, accompagnés par les Floreras. C’est probablement la fête la plus traditionnelle et enracinée et une des plus importantes de la région des Serranos. Adéquat avec la célébration d’un pèlerinage à cheval par le village, chant de los Mayos, El Pollo et la traditionnel Enramá.

Durant le mois d’août on célèbre les fêtes patronales, Les Fêtes de Santa Barbara. Elles commencent avec un des actes des plus significatifs pour les Chulillanos, le transfert en pèlerinage de la patronne de son Ermita jusqu’au village, où elle passera la semaine de fêtes. Durant cette semaine se célèbre aussi la festivité de la Vierges des Anges, titulaire de la Paroisse, et de San Isidoro Labrador. Les actes de fêtes ont lieu toute la semaine. De plus les actes religieux se célèbrent en diners populaires, verveines (fêtes populaires nocturnes), activités infantiles, expositions, et d’autres actes qui cumulent avec le nouveau transfert de santa Barbara depuis l’église jusqu’à la Ermita.

Au mois de septembre à lieu les fêtes du Christ du Pardon, plus connues comme la fête des Croix. Les rues du village sont décorées avec des croix, fruit du travail, effort et illusion des voisins, avec le motif de la fête. Les croix sont faites de n’importe quel type de matériaux, créant de vraies œuvres d’art. En plus de mettre des croix, on décore aussi l’ensemble des rues, donnant à Chulilla une image différente et particulière. Durant cette semaine on célèbre le Triduo au Saint Christ du Pardon, accompagnés de verveines et autres activités, spécialement dans les rues.

 

Search form

Mo Tu We Th Fr Sa Su
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31